side logo
Agriculture biologique
 

Viticulture bio

Les débuts de la viticulture biologique au Luxembourg datent de 1995 lorsque la «Steftung Hellef fier d’Natur» a revalorisé des vignobles en terrasses situés à Canach et a commencé à les cultiver selon les méthodes de l’agriculture biologique.

Premier domaine viticole de la Moselle luxembourgeoise en 2000 à nous lancer dans cette voie, nos premiers essais étaient limités à 2 parcelles de 0,35 ha. Les résultats se sont révélés très prometteurs et aujourd’hui 8,5 ha sont cultivés selon les critères du EU biolabal et contrôlés par le «Oekologischer Kontrollverein Karlsruhe».

En novembre 2009 nous avons reçu, par le Ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement Rural, une Mention Spéciale dans le cadre du Bio-Agrar-Prais 2009 portant reconnaissance à un engagement remarquable dans l’agriculture biologique luxembourgeoise pour le projet de lancement et promotion de la viticulture bio professionnelle au Grand Duché de Luxembourg.

image

Les critères de l’agriculture biologique:

  • Aucun engrais chimique n’est utilisé. Seuls les engrais organiques et l’utilisation de compost sont autorisés. Aucun herbicide n’est autorisé.

  • Un enherbement permanent et sélectionné est utilisé entre les pieds de vigne afin de servir d’engrais vert et de mieux structurer le sol.

  • Les traitements contre les maladies se font grâce à des produits naturels et non par l’utilisation de produits chimiques de synthèse. Le soufre et la levure "Natrium-Hydrogencarbonat" permettent de lutter contre l’oïdium, le cuivre (limité à 3 kg/ha par Biolabel contre 6 kg/ha par la réglementation européenne) et un produit à base d’algues brunes luttent contre le mildiou. Ce dernier produit permet de réduire considérablement le taux de cuivre.

  • De plus, les techniques d’effeuillage permettent une meilleure circulation de l’air, ce qui empêche les champignons de se développer par manque d’humidité.

Le but de la culture biologique est de renforcer la résistance de la vigne contre les maladies en respectant l’écosystème.

Depuis 2011, nos vignes sont également travaillées en viticulture biodynamique.